Concave ?

Les formes et dénominations de concave ne sont pas standardisées.

Quelques exemples de vue de coupe :

Concaves

dénominations que nous retrouvons chez Drang boards :

concave Drang

à la fin des années 80 le concave a fait son apparition, conjointement avec des techniques de contrainte des lamellés qui ouvraient de nouvelles possibilités de façonner les plateaux.
Les plus belles illustrations sont les formes développées chez NHS / Santa Cruz, comme présentées ici en 2015.

cruz sc concaves

En 1988 les options étaient les suivantes :

cruz 4

ajoutons les concaves appliqués aux modèles SMA passés sous licence NHS (dont ma fantastique Natas en finition Blacktop – du carbone déjà en 1989 !)

cruz sma concave systeme 2

Qu’est ce que ce Cruz missile ?

un jeu de mot avec Santa Cruz et les missiles “vedettes” de l’US Air Force d’alors, les Cruise – rien à voir avec Tom ou Penelope.

cruz concave SC

cruz 1 sticker

En pratique qu’est ce que ça donne ?

un profil, du creux, et une accroche très puissante : on contrôle effectivement sa planche des orteils et du talon.

cruz 2 side view

cruz salba concave 2

Les approches actuelles sont issues de ces recherches assez complexes de la fin des années 80 – les “pigs” de la fin des années 70 à l’époque des parks géants étaient plates .

Techniquement  ces concaves ont permis une évolution importante du skate “aérien” en park, pool et rampes, qui sera directement exploité dans les formes plus standardisées du street des années 90.

Les promoteurs de ces mises en forme complexe sont les grands manufacturiers comme Watson Laminates, qui produisent pour l’industrie du skate, mais aussi pour l’archerie ou le mobilier scolaire, associés à des techniciens comme Paul Schmidt – pro rider dans les années 80 – et des distributeurs qui imposent les marques et les modes à grands renforts de communication.

Les années 2000 verront le développement du longboard sur des modèles de différenciation avec la vague qui a précédé – le Street , court, non durable, utilitariste – avec des réminiscences des racines du surf : les formes pintail prédominent alors, sans concave.

Aujourd’hui les matières et donc les contraintes ne sont plus les mêmes : le bambou et les fibres viennent compléter l’offre traditionnelle en érable canadien, le retour à des essences locales comme le frêne ou le bouleau , avec des incursions vers les essences pauvres comme le peuplier (destiné principalement aux allumettes et cageots) ou plus élégantes comme le Douglas (Fyr) ou le Balsa chères à notre ami Clark, empiétant ainsi sur les domaines de l’acoustique ou de la lutherie, voire de l’ébénisterie avec le Palissandre ou autres bois de finition.

Nouveau contexte, nouvelles attentes, il est toujours intéressant de puiser dans le terreau fertile de disciplines adjacentes pour enrichir notre pratique.

4 thoughts on “Concave ?

  • Cachalot
    1 août 2016 at 17 h 46 min
    Permalink

    Paul Schmidt! C’est bien lui le “Professor” ?
    Le boulot qu’il a fait sur la zflex George Wilson est fabuleux. Cette planche reste rivée à mes pieds!

  • Jerome Bevilacqua
    1 août 2016 at 17 h 50 min
    Permalink

    Eh oui avant la terre était plate, comme les planches jusqu’au milieu des années 80…
    Professor Schmidt – pro skater recyclé en shaper pour les plus grandes marques, au fond pas si nombreuses, qui disait avoir rencontré plus de 200 nuances dans le style popsicle – le deck “street” générique.
    Ces petites planches de pool ou de park sont rudement bien conçues, et permettent de bien sentir les appuis pour pomper ou pour lancer des slides debout.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils