A la recherche de la potion magique…

Forums L’entrainement A la recherche de la potion magique…

Ce sujet a 13 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Nicolas Masson, il y a 3 mois.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
Auteur Articles
Auteur Articles
5 mai 2018 at 9 h 57 min #7613
Photo du profil
Nicolas Masson

Je suis à la recherche des secret de Panoramix. En effet, je voudrais pouvoir avoir une force sur-humaine pour avaler les kilomètres dans de bonnes conditions.

En résumé, je cherche une boisson d’hydration pour les 6h, grosses rando voir Ultra. Parce contre je ne veux pas de poudre chimique.

Avez vous des secrets à nous faire partager ,
Quelle quantité absorbée par H ?

6 mai 2018 at 22 h 51 min #7629

Jerome Bevilacqua

Ah question intéressante !
Je pense que le commerce fait vendre, mais que les besoins de chacun sont différents.
Mon idée :

– d’abord de l’eau : suivant le rythme, la température, la consommation de chacun sera différente.
– et en plus : le mix magique : du sel, du sucre, pas trop acide, et si possible savoureux, et un peu épais pour tromper les capteurs de l’estomac qui régulent la vitesse d’absorption.

– et à part : le mix “rattrapage”, quand tu as raté une étape et que tu es sois tout sec comme un coucou, soit les tripes en folie, soit rincé par un coup de surchauffe, soit raide et assailli de crampes : une seule règle, “connais toi toi même”, et sache ce qui te fera du bien.
Pour moi, ce serait :
– du coca, qui te remet très vite sur pied (je connais un iron man qui ne consomme que ça)
– datte / pain d’épices si tu peux avaler qq chose.
– eau salée / magnesium Rosanna, gazée ou dégazée

On parle volontiers de ce qui rentre – et le question est pertinente, n’oublions pas ce qui sort :
– la sueur : penser à s’essuyer, se rincer pour faciliter les échanges par la peau (8% de notre capacité respiratoire !)
– l’urine : n’allez pas vous faire une crise de colique néphrétique : urinez et observez : volume, couleur, “épaisseur”
– les selles : ne vous bloquez pas, gardez un cycle digestif, même s’il est fortement modifié. Effet “spray” ou “colombin record du monde” suivant votre régime, restez détendu !
on n’a pas encore vu d’accident grave sur les Ultras, ni après, mais c’est éprouvant : autant se surveiller un peu.

7 mai 2018 at 6 h 32 min #7631
Photo du profil
Nicolas Masson

Ca c’est de la réponse !! Merci beaucoup !

Il y a eu un poste il y a quelque temps sur fecebook ou quelqu’un chercher justement une recette mais je n’arrive plus à remettre la main dessus… De mémoire 1/3 Jus de fruit 2/3 eau + 1 pincée de sel.
Si on prendre une eau très minéralisée, ce mélange te semble intéressant ?
Je n’aime pas trop les liquide “épais”, manger quelque fruit sec ou un bout de barre énergétique au moment de boire un ptit coup te semble une bonne stratégie pour activer le système digestif ?

Je pense me connaitre beaucoup grâce à mon passé de compétiteur en escalade. Mais l’effort sur un 6h n’est pas comparable…

Je n’avais pas du tout abordé ce point de ce que l’on perd ! 8% de la respiration par la peau … Je vais penser sérieusement à m’équiper d’une tenue adéquate !

 

Encore merci pour ce paragraphe, tu me fais poser encore plus de question … Mais c’est intéressant de se les poser et d’y trouver des réponses !!

7 mai 2018 at 14 h 12 min #7632

Jerome Bevilacqua

Oui une eau très minéralisée (“salée”) est une bonne base.
Je mets aussi du thé.
Du fruit pour le sucre et pour le parfum
Pas trop acide: pomme ou raisin plutôt que orange ou citron

Variante testée en Ultra ou en rando : les soupes, soit de légumes, soit le bouillon type nouilles chinoises, les ramen – et si le coeur t’en dit, les pâtes !
A l’eau chaude c’est bon, à l’eau froide c’est …croustillant.

8 mai 2018 at 10 h 41 min #7635
Photo du profil
Nicolas Masson

Premier test hier matin, pour arrondir les chiffre : 60km en 3h sur les bords de Seine à Rouen : grosse perf personnelle.

J’ai pris un bon petit déjeuné, j’ai déposé ma chérie au boulot et je me suis mis en route à 9h.

J’ai testé le mélange 1/3 jus d’orange, 2/3 eau (du robinet) et une pincée de sel. Je suis parti avec 2 gourdes de 500mL et 5 barres céréales.

Les conditions météo étaient au top au début. Mais vers 11h il commençait à faire vraiment chaud. Je vais essayer de mettre des mots sur mon ressenti, mes besoins corporels. J’ai essayé de me concentrer la dessus tout le long.

Les 20 premiers km se sont fait tout seul, pas de sensation de soif mais je me forçais à prendre une petite gorgée tout les 10 minutes. Au bout d’une heure, une barre. Et je me rends compte que ma première gourde est au 3/4 vide … Je n’avais jamais fait les bords de seine en une seule fois mais je connaissais toutes les portions. Je décide donc de me rationner pour éviter de tomber en panne sèche tout en gardant le même rythme.

Au bout de la 2ème heure je m’étonne de ne pas avoir faim, ni de sensation d’hypoglycémie (sensation que je connais très bien puisque j’y suis sensible). Je me force à prendre une autre barre. Je commence à avoir vraiment soif mais je ne peux que continuer à me rationner (une bouteille d’eau m’attends à la voiture). Il me reste 20km à faire.

C’est cette dernière heure qui a été difficile, le soleil commence à être haut dans le ciel et même si on est en Normandie, il cogne le coco ! Je commence à avoir des frisons dans le dos, je pense tout de suite à la deshydratation… Je remange une barre mais je ne sais pas pourquoi, je crois que je commençais un peu à peiner ! Pourtant mes jambes répondent bien et je n’ai pas de perte d’équilibre.

J’arrive à la voiture et content d’être arriver et de boire un bon coup de flotte ! J’attends une demi heure avant de prendre le volant.

Je pense que ce petit mélange à vraiment fait son effet même si il me manquait au moins une gourde pour être confort. Me connaissant sur un effort de 3h j’aurais mangé 5 ou 6 barres céréales et 3 ou 4 pompotes tout en ayant des sensation de faiblesse et de passages à vide.

Le relive :

https://www.relive.cc/view/e1115671895#

 

La trace gps :

https://mysports.tomtom.com/app/activity/248454064/

 

9 mai 2018 at 16 h 50 min #7637

Jerome Bevilacqua

l’absorption des glucides plafonne assez vite, donc au delà de la dose absorbable on “stocke” et on “digère”, ce qui consomme de l’énergie !
1 barre par heure me semblerait bien, mais plus de liquide :
– une eau à consommer sans modération, pour s’hydrater les voies respiratoires (que l’on peut recracher)
– une eau à boire : toutes les 10 minutes à toi de voir si c’est ce qui te convient
– un apport liquide de sels et de sucres : je dirais tous les 15 ou 20 minutes, pour se laisser le temps de l’absorber.

Sur une sortie de 3 heures on peut évoluer sur ses réserves (avec les barres et la boisson salée et sucrée) – pour moi je pense que c’est la bonne limité.
Au delà la dépense d’énergie doit être compensée, et je ne suis pas sûr que des sucres rapides y suffisent.

Dernier point la gestion de la chaleur, à distinguer de l’hydratation : savoir quand on se “met dans le rouge”, et comment redescendre dans le vert !

22 mai 2018 at 7 h 12 min #7656
Photo du profil
Nicolas Masson

Merci Jérome pour ces conseils, ça m’a bien servi pour mon premier 6h ! Je me colle sur un petit récap.

23 mai 2018 at 13 h 44 min #7660

Jerome Bevilacqua

ta fringale de fin de course est symptomatique d’un manque – comme les triathlètes ou autres je suggère du bouillon – salé – additionné de ramen ou de pâtes, très liquides, faciles à avaler.
Les fruits secs … c’est trop sec.
Le sucre, on sature vite.
Du salé bien humide donc.

24 mai 2018 at 6 h 05 min #7662
Photo du profil
Nicolas Masson

Après une bonne salade de pâte au thon ça allait mieux !

17 juillet 2018 at 17 h 25 min #7832
Photo du profil
Enzo Rhode-Hagen

Super intéressant ce post, merci à vous deux, continuez à l’alimenter.
J’aurais dû le lire avant le 6 Heures de Carole, ou je ne m’etais fait que de l’Isostar et j’ai très vite saturé, plus envie de boire… Du coup perf pourrie, 67 km.

Sur les Ultras en equipe au Mans et à Spaarndam, je n’ai tourné qu’à l’eau, un coup de nouilles chinoises, et des barres de céréales lors des pauses, et en equipe ca l’a bien fait, pas de sensation de saturation, de plus faim/plus envie de boire.

Ce Week-end, je flippais un peu de faire 60km apres Le Mans et Spaarndam les Week-ends précédents, avec L’Avion d’Avion et nos amis rollers, ils n’amusent pas le terrain. Du coup j’ai voulu essayer l’Aptonia de Decathlon dans leur gourde qui permet de choisir entre eau pure et Aptonia. Ben meme si je n’ai consommé qu’un demi sachet, j’ai encore eu cette sensation de je n’en veux plus. J’ai fini à l’eau pure, et une boisson gazeuse lors de la pause.

Après avoir entendu que les boissons gazeuses aidaient à la récupération après l’effort, je tournais à la Badois lors des pauses au Mans, et je trouve que j’ai mieux supporté les relais que l’année précédente.

La vous me donnez envie de tester les nouilles chinoises préparées à l’avance dans une gourde, pour profiter du bouillon, même froid. J’en salive d’avance, je vais tenter ca.

Merci,
Enzo Rhode-Hagen.

18 juillet 2018 at 20 h 59 min #7833
Photo du profil
Clément PERDRIX

tente aussi les jus de fruits coupés à l’eau 😉 (50%-50%) même si ça ne comble pas les pertes de sels, ça aura le mérite de t’apporter au moins un peu de sucre !

perdrix voguant entre les ventre à choux

19 juillet 2018 at 8 h 57 min #7837
Photo du profil
Nicolas Masson

Pour Carole je tournais à l’Hépar pour mon mélange ou pour l’eau “nature” Je pense que ça a bien joué son rôle.

Pour le Mans, eau du robinet ou de la fontaine à disposition (fraîche avec la chaleur qui faisait c’était un régal !) Je grignottais entre chaque relais sans faire de gros repas. Je pense avoir bien supporté cet effort sur 24h et j’ai eu une récupération étonnamment rapide.

Je me suis 74km, avec 2 grosses montées (le dunlop parait ridicule… ^^). Anticiper un peu la prise de sucre aide bien à avaler ces montées. Je pense avoir trouvé un bon circuit d’entrainement que je dois pouvoir allonger jusqu’à 90km je pense.

C’est vrai que le bouillon salé peut être intéressant, il va falloir que je teste ça !

Petite question technique, vous avez une technique de grand-mère pour enlever l’odeur dans les gourdes ? (il reste toujours une odeur d’orange, je n’imagine pas si je mets du bouillon dedans … XD)

19 juillet 2018 at 12 h 56 min #7838
Photo du profil
Enzo Rhode-Hagen

Passer la gourde au lave vaisselle ne laisse pas de gout ou d’odeur pour les miennes.

20 juillet 2018 at 6 h 38 min #7839
Photo du profil
Nicolas Masson

Ah mais à la maison on a un lave vaisselle électromanuel de marque “Nicolas” … tu connais ? ^^

Laisser tremper avec une solution de bicarbonate de sodium n’a pas fait grand chose …

 

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.