L’odyssée de Jérôme

h7

Jérôme a 18 ans, et heureux comme Ulysse, il a fait un beau voyage cet été 2016 le long de la Vélodyssée entre Royan et les Sables d’Olonne.

Il nous a laissé ce joli reportage sur 5 jours de liberté le long de la côte Atlantique – nous l’avons appelé pour en savoir un peu plus.

Un premier essai l’an passé s’était révélé un peu difficile : des crampes, une planche trop lourde, une préparation insuffisante.
Jérôme a donc travaillé sa condition physique, a appris à pousser des deux pieds, et a relu ses cartes pour déterminer son trajet : départ de Royan, direction les Sables d’Olonne, en autonomie avec le sac sur le dos.

h6

Pas facile de choisir l’équipement ad-hoc :

  • la choix du sac est primordial, après il faut éliminer l’inutile et le superflu : restent 10 kg. Avec la nourriture et l’eau, le sac plein représente 15 à 18 kilos à porter sur le dos.

 

  • la planche : Jérôme a fait appel à … Jérôme, l’artisan de NMN – No More Negativity, qui s’est lancé dans la production d’un beau modèle droppé , et même en double drop pour ceux qui aiment pousser au raz du sol : jugez plutôt, c’est un très beau plateau, fabriqué en lamellé érable & bambou en Aquitaine.

h10

h9

  • L’itinéraire : départ de Royan, direction le nord vers La rochelle, Les Sables d’Olonne, en direction de Nantes… mais pas jusqu’au bout.

carte-1

Pourquoi ne pas pousser plus loin ?

“Mon aventure s’arrête aux Sables d’Olonne. Une seule raison, pas mes muscles ni mes pieds, eux vont assez bien. La raison c’est l’itinéraire que je prend devient de plus en plus galère a rouler, c’est la Velodyssé. J’ai eu beaucoup de chemin en terre sablonneux, au début je roulait dessus même si c’est beaucoup d’effort pour pas grand chose. Parfois c’était impraticable et je devais marcher. J’ai rencontré beaucoup de gens sur ma route qui venait de Nantes et ils m’ont dit que c’était de pire en pire. Ils ont eu raison, j’ai commencé alors a changer d’itinéraire et je devais prendre des routes, et même des départementales. C’est la première et dernière fois que je prend des routes comme ça, les gens roulent comme des tarés.
J’ai parcouru 240 km environ et je suis content! Car j’ai pas fait ça pour la performance mais pour le voyage et j’ai été servi !”

h1

 

La “magie” mystérieuse de la Distance a saisi Jérôme NMN, qui lui aussi s’est essayé à la discipline : il est parti seul sur la route de Bordeaux à Lacanau, et cette introspection lui a plu !
h-jerome-nmn

Il a créé un nouveau plateau en double drop, très bas, qui permet de démarrer la pédagogie à la pédidextrie, l’utilisation efficace des deux pieds propulseurs …

h8h5h4

D’autres amateurs de Distance ont fait appel également à NMN pour s’équiper, avec des perspectives compétitives – je pense à Titouan qui va mener très loin ces deux plateaux de type Top mount et Pattes – on va en reparler sous peu.
h-titouan
htnmn

A bientôt !

5 thoughts on “L’odyssée de Jérôme

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils