Truck arrière à ZERO sur une Topmount ?

Petit article concernant un type de setup que l’on est plusieurs à avoir tenté sur nos Topmount : le truck arrière monté pour un angle de zéro degré ou presque.

Certaines marques comme Dontrip ou Blacktop proposent déjà des trucks inversés arrières avec un angle natif de 20 degrés. Cela permet de conserver un peu de manœuvrabilité et d’apporter de la stabilité. Associé à des bushings à rebonds, on a alors sous les pieds une config dynamique.

Alors pourquoi chercher à diminuer encore cet angle ? Et bien pour diminuer l’effet turny de l’arrière qui en ldp, et selon les goûts de chacun, peut nuire au rendement, mais aussi pour obtenir plus de « lean » . Mais qu’est ce que ceci ? C’est simplement l’effet de bascule du truck arrière sans que celui-ci ne tourne. Le but étant de filer droit tout en contraignant la board à godiller tout de même. L’avant va donc tourner et s’incliner alors que l’arrière ne fera que s’incliner.

J’avais commencé mes expérimentations avec une board disposant d’un empattement XXL : une B2 Logo repercée aux extrémités. J’ai tenté tout d’abord le Poppy 20 degrés monté sur une cale de 12 degrés Bolzen.

 

 

Bizarrement passé une certaine vitesse max l’arrière de la planche revenait vigoureusement pour l’appui suivant. Trop en fait puisqu’elle décollait légèrement du sol. Ambiance Aladin on the road ! Mais malgré le poids important de la  B2 (2,4kg le plateau) les vitesses max dépassaient les 27 km/h.

 

 

Le test méritait d’être poursuivi, au moins pour en améliorer la tenue de route ! Direction la Suisse l’été dernier pour y retrouver Jérôme et Stéphane, afin d’entre autre profiter de leurs avis sur ce montage.

 

 

Nous procéderons à différents montages, avec des cales diverses et des trucks variés mais on nous heurtant au final à un pb de torsion de la planche. Et oui, la planche est très longue mais n’est pas forcément souple. Résultat, au bout d’un moment les roues vont se soulever. On en restera sur un setup truck arrière inversé monté « à l’envers » et à moins de 10 degrés.

Ca annule ainsi l’effet tournant . Revers de la médaille, la bête ne tourne que très peu et les duels/poursuites avec Jérôme dans les parkings souterrains me laisseront sur ma faim.

 

 

J’avais laissé tomber quelques temps pour me concentrer sur un nouveau jouet : le Torsion Tail.

 

 

Ce dernier se monte sur les plateaux rabaissés type Gbomb et est assez proche d’un comportement d’un truck à zéro degrés. En effet celui-ci ne tourne ABSOLUMENT PAS. Par contre, contrairement à un truck-à-zéro-degrés, il « torsionne ». Cela signifie qu’à une certaine allure, on peut travailler le pump arrière avec une grande efficacité. Cette arme secrète sera depuis énormément utilisée par les fans de longue distance pumping et pushing confondus.

 

 

Etant depuis qq temps à la recherche d’une board de LDP polyvalente qui soit à la fois Topmount mais pas trop haute, j’ai commencé par cogiter sur un nouveau shape de PumpingJack, puis lorsque le proto est sorti, je me suis de nouveau penché sur le truck arrière à zéro. J’ai commandé des cales sur mesures chez TangibleSkate, réalisées à l’imprimante 3D.

Ayant testé ce montage sur une SK8king Blaster, j’avais été confronté au problème suivant : sous un arrière large, les roues arrières touchaient malgré la relative distance entre la board et l’axe de roues.

 

 

 

 

 

Mon nouveau shape devait donc tenir compte de ce paramètre. On peut cependant limiter cette remontée de truck en installant des bushings très fermes (92-95a), ou bien en intercalant un pad supplémentaire (générateur de hauteur -> sol ).

On sait maintenant qu’un truck inversé « monté dans l’autre sens » ne nécessite pas forcément d’avoir le parfait zéro degré pour en avoir le comportement. Et c’est tant mieux ! On parvient ainsi à réaliser un montage cohérent à base de truck Randal 125mm (ou 150mm) monté sur une embase à 35 degrés., le tout positionné sur une cale Tangible de 17 degrés chez moi. On se retrouve au final avec 18 degrés . Pas assez diriez vous ? Et pourtant ça fonctionne !

 

 

 

Ca c’est pour les sceptiques ! 😉

Je sais que Nickie et Yannick ont aussi ce type de config. Quels sont vos avis sur vos montages ?

10 thoughts on “Truck arrière à ZERO sur une Topmount ?

    • 30 avril 2016 at 14 h 47 min
      Permalink

      Ah ah ah !!! J’avais fait la vidéo pour nos amis Brésiliens qui ne croyaient pas à ce montage et cet angle faussement à zéro.

      24 km/h cette fois là . Mais j’ai des pointes à 29 avec ce montage. Je dis bien des pointes hein, pas 5 bornes !
      Mais à Miami en début de course j’ai roulé cette config avec des moyennes au km de l’ordre de 21-22 km/h

  • 1 mai 2016 at 17 h 30 min
    Permalink

    Effectivement je suis devenu un adepte du zéro degré à l’arrière car pourquoi parcourir plus de chemin que nécessaire ?!?
    J’ai opté pour un truck randall 35° monté à l’envers sur des cales qui vont bien. La manipulation a augmenté considérablement la wheelbase donnant un peu plus de flex à la P95… appréciable !
    Au départ je cherchai un set up étudié pour faire des chronos dans le tube de la X rousse, et ça a été efficace… 4min09s pour les 1.740km du tunnel soit un truc comme 26km/h de moyenne départ arrêté et des pointes à 29km/h. Bon d’accord c’est pas très joueur et il faut une certaine vitesse pour lancer le pump mais c’est diablement efficace en vitesse de pointe !
    En revanche la découpe du shape arrière m’empêche de monter de grosses roues (ça touche) à moins de sortir la scie sauteuse (sacrilège) ou monter du pad (moche).
    Depuis je me suis habitué au ride à 0° au point de d’équiper ma planche hybride d’un Délirium.

  • Francois Paddle Road
    2 mai 2016 at 7 h 16 min
    Permalink

    Testé à Miami et j’avoue que le rapport qualité prix est juste imbattable ! Je dirais même que c’est vraiment super efficace. Il faudrait peut être poursuivre la réflexion pour un montage en board type Pushing/pumping 😉

  • 2 mai 2016 at 13 h 40 min
    Permalink

    C’est ce que j’ai fait sur ma supa. ça fonctionne, mais comme toi les roues touchent la planche (et pourtant c’est une pintail). Je suis obligé d’être sur du 150mm à l’arrière alors que j’aimerais passer sur du 125. Du coup j’ai pris le contre pied et j’essaie le revenge à l’arrière. Plutôt pas mal…

  • 2 mai 2016 at 14 h 06 min
    Permalink

    Même avec une Pintail ça touche ? Mes roues étaient peut être offset alors … En tout cas on voit bien l’avantage d’avoir un arrière plus fin pour ce genre de montage. Ca permet aussi de rester assez bas pour pousser.
    Le Revenge c’est autre chose . J’ai fait qq tests pour le fun l’autre jour. Sympa et au final avec le “bushing” noir, ça avance pas mal.

    • 3 mai 2016 at 13 h 30 min
      Permalink

      Après je suis sur des Flywheels en 97mm. Le noir est pas mal, et le rouge te permet de jouer encore plus de l’arrière (effet queue de poisson). J’hésite à prendre du vert… Par contre j’ai testé le revenge incliné. Je voulais le mettre à l’horizontal pour avoir un 0°, mais au final, passer 7° de wedge, il perd en retour.

    • 4 mai 2016 at 9 h 38 min
      Permalink

      En fait en inversant le truck inversé on permet un allongement de l’empattement et on récupère du Flex. Après que l’on soit à zéro degré dans un sens ou dans l’autre, peu importe. Mais c’est à prendre en considération en fonction du Flex de la board. Sur ma b2 topmount et assez stiff, en reperçant et en montant le truck arrière inversé j’ai un empattement balèze! On le voit un peu sur la photo où je suis à l’arrêt avec un paddleroad. Faut que je te retrouve la vidéo de son Flex avec ce montage.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils